Critiques.

j'ai lu ce livre et viens partager mes impressions:

Pour tous ceux qui s'interessent au domaine de la vie/survie en JUNGLE, aux expeditions en FORET TROPICALE et notament aux techniques de chasse et peche en GUYANE,alors ce livre est fait pour vous !!

On trouve deja dans le circuit grande distribution un seul livre en français qui soit consacré a cet univers qu'est la preparation d'un sejour en foret profonde Guyanaise :  "Vie et survie en milieu tropical" de Philippe Gilabert.

Moins connu car vendu uniquement sur un seul site en ligne d'auto-edition, voici l'autre bouquin en français incontournable pour preparer une expedition en jungle : "Manuel du Vrai Broussard" de Joel Deplanque.

Joel Deplanque est un homme de terrain.Chasseur de passion et forestier de metier ,il sillonera durant 20 années la Guyane a travers pistes,criques et layons...Il a ete le createur de l'armurerie "Au Vieux Broussard" basée à Saint-Laurent Du Maroni.Autant vous dire que les armes et leurs calibres,il connait...et ne venez pas lui parler de tirs 22LR en jungle,ça a tendance a le rendre disons de mauvais poils... Il decouvrit en pleine jungle le fameux site ou l'on trouve une serie de sept cascades ,qu'il baptisera les "Chutes Vieux Broussard".Bref, on ressent bien dans ce manuel tout le serieux  et la passion de ce professionnel de la foret et de la faune. on y decouvre tres agreablement de nombreuses anecdotes amusantes,recits de chasse et autres...Son epouse Maria s'est occupé d'un chapitre "coin cuisine" ,recettes locales...et enfin la partie peche ecrite par Phillipe Rovere, grand guide de peche sportive en Amazonie... 

Le livre se decline en quatre versions:
-format A4 Eco   (noir&blanc)   317 pages     32,30€
-format A4 Luxe (couleur)        317 pages     8O,79€
-format A5 Eco   (noir&blanc)   583 pages     32,30€
-format A5 Luxe (couleur)        583 pages   101,17€

On peut les commander en ligne ici
: http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=manuel du vrai broussard

(Mon choix de lecteur/acheteur qui regarde ses sous s'est porté sur la version A5 Eco (32,30€) : A mon avis ce format A5 donne plus l'apparence de par ses dimensions d'un gros manuel serieux. La version eco en noir et blanc suffit largement,ce n'est pas un bouquin de photographies,ce ne sont que des petites photos utilitaires...)

Trekkal

Salut Trekkal,

Merci pour la revue! Voila une bonne idée cadeau à transmettre à la famille
;)
Tu pourrais donner la liste des sujets? Genre les titres de l'index.
Tu as pu le comparer a "Vie et survie en milieu tropical" de Philippe Gilabert?

Tu as traine dans cet environnement avant d'avoir ces livres? Et apres? Tu estimes ca important?

 
le personnage est reconnu pour sa connaissance de la foret amazonienne et des peuples qui y vivent depuis fort longtemps  :doubleup:
Son expérience = la faune , la flore , les techniques de chasse ( divers) les cours d'eaux ,les langues du fleuve  ;)  Qui Partage La connaissance :  un vrai Larousse ( pas de comptoir )
j'ai pas de % sur ces livres ni sur rien d'autres ;
Un Vrai Broussard comme  peu excite et Français  :love:
Tchimbé raid pa Molli   
BJ a tous et merci pour cette information
  ;)
hahaha le vieux broussard,

un sacré monsieur, qui possédait un magasin de matos d'expé, pêche chasse et autres baroud en face de la gendarmerie de SLM, un bon gars qui est parti au canada, il appartenait à l'ONF et a travaillé en guyane française.
pour ceux qui veulent faire des expé au canada il loue des chalets : lacsansloi

 
Wow !  :love: J'en rougirais de confusion...
Bonjour tout le monde et merci beaucoup,
Après de tels commentaires élogieux un matérialiste forcené augmenterait illico ses prix ! Je n'en ferai rien. Sans doute leurs auteurs auront décelé l'existence d'un cœur derrière la technique ?
Bien moins pêcheur que chasseur, j'ai fait appel à ce grand spécialiste du domaine qu'est mon ami Philippe ROVERE pour traiter de la partie pêche.
www.flymazon.com/
J'ai mis dans ce livre les connaissances acquises en 20 ans de Guyane. Ce sont mes ouvriers forestiers, mes partenaires de travail, mais aussi de balade, de chasse et de pêche, humbles compagnons d'aventures et d'instants sublimes qui ont ouvert tout grand pour moi leur livre de la jungle.
Autre échelle de valeurs, école d'humilité... La plupart d'entre eux ne savaient ni lire, ni écrire au sens où nous l'entendons. Par contre, à bord de leurs pirogues creusées dans un tronc d'angélique, la lecture des eaux vives n'avait pas de secret pour eux. Quant à l'écriture, ils ont tracé des milliers de kilomètres de layons, suivi des myriades de traces. Ce furent mes moniteurs, jamais avares de leurs connaissances, de leurs talents. Ils m'ont appris à reconnaitre des essences de la forêt amazonienne, des fruits comestibles. C'est grâce à eux que je sais appeler et faire venir "à mes pieds" agoutis, tapirs, hoccos, marails, agamis ! Je revis toujours ces moments impartageables, sous une bâche, un simple toit de feuilles ou savourant sous un chablis les saveurs d'un orage tropical. Ils étaient Amérindiens, Boschs, Boni, Saramacas ou Djukas.
J'ai commis l'erreur de mettre des kilomètres entre eux et moi en partant pour dix ans au Canada. Après l'aventure forestière et celle économique du Vieux Broussard SARL j'ai pataugé dans la poudreuse québécoise, acheté terrains et maison, aménagé un parc d'agrément, construit des chalets hauts de gamme en vue de les louer. Et tout perdu faute de clients...
La vie continue pourtant et à plus de 60 balais on ne se refait pas complètement. Maria et moi avons réentendu l'appel d'une forêt que nous n'aurions jamais du quitter. Nous voici maintenant dans le llanos bolivien et l'aventure continuera. A partir du mois d'avril 2015 nous ouvrons en Bolivie une table et chambres d'hôtes. En participation avec des professionnels locaux (sélectionnés) nous offrirons des prestations en relation avec la forêt amazonienne. Autre sujet...
La forêt amazonienne de Bolivie est vraiment différente de celle de Guyane. J'avais raison en affirmant il y a une vingtaine d'années de cela qu'il faudrait plusieurs vies pour en connaitre les secrets. Là est aussi le charme de ce fantastique milieu naturel.


Pour répondre à la question posée par VERDUGO, voici l'index de mon MANUEL DU VRAI BROUSSARD :

Plan du livre   3
Ambiance.   4
Dédicaces.   5
Images.   6
Les auteurs.   8
Avertissement.   12
Préambule.   13
Remerciements.   13
PARTIE 1   14
Présentation générale du milieu naturel guyanais.   
PARTIE 2   31
La vie en jungle   
PARTIE 3   59
La perte en forêt.   
PARTIE 4   70
Les matériels.   
PARTIE 5   123
Vie en jungle : astuces.   
PARTIE 6   135
Les dangers.   
PARTIE 7   161
La faune.   
PARTIE 8   194
Les armes.   
PARTIE 9   201
Les munitions.   
PARTIE 10   210
Pratique de la chasse.   
PARTIE 11   236
Réglementation.   
PARTIE 12   255
Coin souvenirs.   
PARTIE 13   262
La pêche.   
PARTIE 13 bis.   265
La pêche. (Par Philippe ROVERE)   
PARTIE 14   293
Coin-cuisine (Par Maria).   
PARTIE 15   300
Conclusion   
PARTIE 16   301
Quelques contacts   
PARTIE 17   302
Bibliographie.   
Partie 18   303
Additif zone lecteurs   
Zone larmes   307
Index   309
La forêt amazonienne de Bolivie est vraiment différente de celle de Guyane. J'avais raison en affirmant il y a une vingtaine d'années de cela qu'il faudrait plusieurs vies pour en connaitre les secrets. Là est aussi le charme de ce fantastique milieu naturel.

Entièrement d'accord, j'ai constaté malgrès ma faible expérience une différence entre Bésil et Bolivie également, pour les coins que je connais tout du moins.

Fichtre, cela fait un moment que je vadrouille en Bolivie et que je cherchais désespérement des gens compétents pour m'apprendre un peu plus la forêt. C'est pas si facile, et me forme beaucoup en autodidact avec les erreurs que cela implique... Si j'avais su que tu étais dans le coin je serai venu t'ennuyer  ;).
Je voulais me fournir ton bouquin, mais tous les jours je change d'avis ; je vis avec mon sac sur le dos depuis bientôt 3 piges, et un bouquin, aussi intéressant soit-il... Il n'existe pas de version numérique ?  ;#

Autrement, n'hésite pas à gonfler les sujets jungle du forum si tu as du temps à y accorder, ca sera un plaisir que de lire.

Question subsidiaire : Tu n'as pas trouvé au Canada la nature que tu cherchais ?

A plus !

 
Ce qui me semble le plus important en forêt amazonienne, c'est le fait qu'elle gardera toujours une énorme part de mystères. Il y a là largement de quoi occuper le curieux, l'observateur. D'ailleurs, on ne peut pas parler de LA forêt amazonienne, mais DES forêts amazonienne. En fait il s'agit d'une mosaïque de peuplements différents et d'une extrême complexité, fruit de nombreux paramètres influant sur la biodiversité et sa répartition. Dans cet univers glauque, plus de 600 essences forestières et des milliers de lianes, plantes, arbustes se soumettent à des influences telles que la latitude, altitude, exposition, nature du sol, faune, relief, présence humaine, régime des vents, pluviométrie, ensoleillement, interactions entre essences, etc. Tout cela donne une sacrée équation, non ?
De quoi en prendre plein la vue et cogiter !

Pour information et plus de précisions sur mes ouvrages dont certains auraient été portés à l'écran sans le décès prématuré du réalisateur (Marc Simenon), j'ai créé une page Facebook. Outre le MANUEL DU VRAI BROUSSARD purement technique, je me permets de conseiller l'épais MENACES SUR LA JUNGLE. Tous les tomes de la série romanesque délivrent des astuces de forêt permettant au héros de se tirer d'affaire et restituent l'ambiance Guyane des années 1990 que ceux qui connaissent retrouveront.

 
Aleksi a dit : Question subsidiaire : Tu n'as pas trouvé au Canada la nature que tu cherchais ?

Ne me parle pas du Canada ! On est tombé sur un méchant panier de crabes qui nous ont arnaqués. On y a perdu toutes nos plumes : une maison neuve de 500 M², un étang, un parc d'agrément clôturé à 2,5 m, deux chalets 4 étoiles bord de lac. Tous les bâtiments sont neufs. Je ne parle pas de 10 ans de boulot et un bon paquet de fric.
Bah ! Ça m'aura permis de mieux comprendre que le fric, les biens matériels, bof ! Finalement, globalement parlant, société de consommation oblige, en Amérique du Nord les gens sont plus intéressés qu’intéressants. Alors maintenant, Carpe diem !

L'instinct de survie nous a fait rebondir en zone nettement plus hospitalière :
http://bolivia-natura.com
En Bolivie, j'ai retrouvé la Guyane que j'ai aimée. J'y ai surtout retrouvé sans le chercher tout ce que j'ai cherché au Canada sans le trouver.

Ajouter un commentaire